RUNNING:
  * DARK TRANQUILLITY (SUE)/ 1H30
  * OMNIUM GATHERUM (FIN)/ 35min


  SETLIST DARK TRANQUILLITY:

  - Force of Hand
  - The Lesser Faith
  - Atoma
  - The Treason Wall
  - The Science of Noise
  - Forward Momentum
  - Terminus (Where Death Is Most Alive)
  - Silence in Between
  - The Pitiless
  - What Only You Know
  - Monocromatic Stains
  - Wonders at Your Feet
  - White Noise/ Black Silence
  - Neutrality
  - Clearing Skies
  - Final Resistance
  - Thereln
  - Encircled
  - State of Trust
  - Through Smudged Lenses
  - Misery's Crown


    Organisateur:
La Ferraille Prod

link

au Ferrailleur (Nantes), le 13 Avril 2017



      Eeeeeh bien non. À Bordeaux vendredi dernier, oui. Mais à Nantes non, nous n'aurons pas Amon Amarth car il semblerait que leur décor ne rentre pas sur la scène du Ferrailleur. Leur décor putain!! De gros métalleux vikings et sauvages ne prennent pas la peine de venir jouer chez nous parce qu'ils n'auront pas leur drakkar en fond de scène? Sérieusement?! Eh bien évitez-nous alors, rien à foutre de poseurs qui se fichent de leurs fans au point de ne même pas prendre la peine de venir jouer pour eux à l'ancienne!... Les italiens de Fleshgod Apocalypse n'ont pas pu jouer en Janvier dernier pour une bonne raison, ils étaient pourtant là pour les dédicaces et en plus ils reviennent le mois prochain! Vous avez vu, messieurs les vikings de parc d'attraction, ce qu'est un vrai groupe de passionnés? Méditez là-dessus.
      Mon raging moment étant passé, je peux maintenant vous dire que je suis ravi de pouvoir revoir Dark Tranquillity sur scène, et la première fois en salle pour moi. Mes souvenirs de leur passage sur la Mainstage II du Hellfest en 2015 étant excellents comme d'habitude, je ne pouvais pas passer à côté de cette visite locale; et vu la rapidité avec laquelle les billets se sont vendus, il ne fallait pas traîner à se décider! Si en plus de cela, nous avons droit à une seconde ouverture death mélodique de qualité dans un style très différent, aucune raison de ne pas s'y rendre.



      Par un concours de circonstances, je ne suis malheureusement arrivé que pour le tout dernier morceau d'Omnium Gatherum... Il ne m'en a pas fallu davantage pour juger de la belle énergie couplée à la bonne humeur déployées par les finlandais, justifiant clairement leur présence sur cette tournée en association à l'ambiance générale des groupes qui y participent. Grey Heavens n'a étrangement été défendu que pendant une petite demi-heure ce soir, qu'on aurait pu imaginer élargie par l'absence de l’instigateur du tour. Peu importe, le chanteur tout en joie viendra plus tard trinquer avec ses fans en guise de prolongation!

      Dark Tranquillity n'est absolument pas en reste en ce qui concerne sa chaleur et sa proximité avec le public, commençant dès les premières notes à travers son chanteur par se déclarer enchanté de jouer ainsi physiquement proche de la fosse! Aucune séparation ne viendra nous couper de la formation du moment, ni ne gênera le débarquement des nombreux slammers accueillis chaque fois sans exception à bras ouverts par l'un des rouquins les plus classes du monde. Maître Stanne ne déméritera donc jamais de son statut de frontman d'exception, échangeant sans cesse avec ses fans un large et sincère sourire accroché au visage (je le croiserai même après le show le temps d’une dédicace, avant qu’il n’aille poser en compagnie de jeunes filles tout en insistant sur le fait qu’il n’a pas le temps)! Il en profite aussi pour introduire un petit nouveau dans le groupe, un certain Christopher Amott il me semble... Encore un bleu qu'on doit pousser au train pour le faire décoller!^^
      Sans surprise, un grand nombre de titres extraits d'Atoma seront joués ce soir, avec quelques bonus ajoutés exceptionnellement pour cette date en tête d'affiche histoire de justifier le prix du billet, ce qui ne fera que nous convaincre encore plus d'avoir fait le meilleur choix de programme pour la soirée. Cependant, les incontournables classiques (dont quatre hits issus de Damage Done pour mon plus grand plaisir et celui de la fosse) ne manqueront pas à l'appel, "Thereln" restant encore aujourd'hui le plus bruyamment accueillis à tel point qu'un total respect épuré de tout pogo s'installe au coeur du public pendant son exécution un poil allongée.
      Le son est très rarement à remettre en cause en cette enceinte sacrée, en tout cas au niveau des balances; j'avoues que le volume gagnerait à être revu à la baisse histoire que les basses ne nous éclatent pas directement les tympans et n’étouffent un peu la perfection de l'exécution des musiciens. Le chant clair maîtrisé de Mikael succédant à ses growls continue de nous étonner en condition live, celui-ci étant de plus particulièrement présent sur les deux plus récents opus. Je ne serai pas contre un peu moins de fumée également, ce qui même en étant au premier rang m'empêchait parfois d'entrevoir le fond de la scène. C'eût été dommage de se priver de la gestuelle investie de notre ami claviériste Martin Brändström! Cette heure et demi passée en compagnie des suédois parut une fois de plus bien plus courte qu'elle ne le fut vraiment, d'autant plus qu'aucune pause ne fut marquée pour le rappel.


      Certes, 25€ pour deux groupes alors qu'un troisième plus gros poissons est à l'origine de la tournée, cela peut paraître un peu exagéré. Mais comme vous l'avez sans doute compris en lisant mon introduction, les véritables stars de l'affiche étaient bien présentes en cet instant, justifiant allègrement le déplacement et l'investissement par leur prestation impeccable en tout point. Même les morceaux plus softs composant Atoma ainsi que Construct se retrouvent magnifiés et chargés en puissance lors de l'épreuve de la scène, augmentant de plusieurs degrés supplémentaires la force de conviction de Dark Tranquillity en concert. La démonstration vient d'être faite: non, les suédois ne se sont pas ramollis croyez-le bien, même si l'atmosphère légère de leurs plus récentes productions aurait pu le laisser croire.

Par Yroenn  

Facebook de Dark Tranquillity
Facebook d'Omnium Gatherum