delain logo

Prélude à l'alunissage


      On ne peut pas dire que l'énergique frontwoman de DELAIN soit du genre tire-au-flanc. A peine sortie de la tournée triomphale pour défendre The Human Contradiction, elle a enchaîné avec le projet PHANTASMA (dont nous ne parlerons pas aujourd'hui, faute de temps). Une pause? Que nenni! Son groupe principal sort l'EP Lunar Prelude le 19 février, et c'est donc lors du traditionnel bal de promo que Charlotte Wessels nous fait l'honneur d'une danse.
Interview réalisée par téléphone le 20 janvier 2016 par Thierry    






      Quizz album Charlotte

le meilleur album de tous les temps:
      Amnesiac par Radiohead

le pire jamais entendu:
      Je pense que si c'est si mauvais, je ne l'écouterais pas en entier. Si je n'aime pas quelque chose, je ne l'écoute pas.

le plus étrange/bizarre écouté:
      Je sais! Otto m'a récemment fait découvrir Picnic of Love par Anal Cunt. Cet album est un petit bijou, c'est quelque chose de vraiment, vraiment spécial. J'ai écouté cet album sur l'IPad de mon compagnon. Et alors qu'il était au travail, le logo d'Anal Cunt est apparu sur son écran vu que je l'avais écouté. Et je peux te dire que ça ne l'a pas amusé DU TOUT. Mais moi, ça m'a bien fait rigoler.

celui sur lequel tu aurais aimé chanter:
      Murder Ballads de Nick Cave and the Bad Seeds

celui que tu choisirais pour initier quelqu'un au metal:
      Quelque chose de Black Sabbath. Ce n'est peut-être pas ce qui est le plus représentatif de ce qui est le plus populaire en metal aujourd'hui, mais c'est ce que je choisirais.


link site
- Bonsoir Charlotte, comment vas-tu ?
Charlotte (chant): Ça va très bien! Je suis dans un hôtel en Allemagne, je sors d'une session d'enregistrement.
[Alors qu'elle remarque mon avatar Skype – la photo ci-contre] Oh, chouette photo! J'aime le “photobomb” d'Otto!

- Donc, le groupe sort Lunar Prelude dans un peu moins d'un mois. Pourquoi avoir choisi la forme d'un EP pour cette sortie ?
En gros, nous travaillons sur un nouvel album, et c'est un processus qui est toujours un peu étrange. On travaille dessus pendant très longtemps, et pendant ce temps, les gens n'entendent rien. Nous faisons tellement de concerts, et nous aimons tenir les gens au courant de ce que nous faisons. Nous aimons jouer des nouveaux morceaux fraichement écrits. Le label aussi a son mot à dire: sortir quelque chose afin de garder tout le monde en haleine.

[Et là, c'est le drame, coupure d'Internet, Charlotte avait prévenu: “très mauvaise connexion wi-fi”, donc nous avons continué par téléphone, à l'ancienne]
Donc nous avons dit “OK, on y va pour un EP”, nous verrons ce que ça va donner!
- Peut-on deviner que l'album à venir aura quelque chose de “lunaire” dans le titre ?
Oui ! C'est très malin de ta part! En fait, tu es le deuxième à me poser cette question. Il y a eu quelqu'un sur Internet qui a dit “Il y a probablement un rapport avec la Lune.” et tu es le deuxième. Et vous avez absolument raison, tous les deux! [Un point pour La Guilde!]
- Tu apparais toutes les deux pochettes d'album, tu étais sur celle de The Human Contradiction, donc peut-on en déduire que tu ne seras pas sur la prochaine ?

Tu peux! Je n'y serai pas! [La Guilde: deux points!]
- Est-ce un rythme que vous avez choisi, ou est-ce dû au hasard ?
Je ne suis pas favorable à l'idée d'être sur une pochette d'album. Aujourd'hui, je peux le dire, mais pour April Rain, nous avions prévu une autre pochette d'album, mais le label a insisté: “vous devriez mettre une photo du groupe, comme cela”. Je n'aimais pas du tout l'idée mais nous avons quand même travaillé là-dessus, et j'ai aimé le résultat final, donc nous avons dit “OK”. We are the Others, c'est une autre histoire, car la pochette vient de Glenn [ndT: Arthur, qui a aussi dessiné celles d'Interlude et Lunar Prelude]. Je ne suis jamais celle qui propose d'être sur la pochette, parce que je me dis que nous sommes un groupe, et je serai toujours plus à l'aise avec une autre proposition.

- Suckerpunch rappelle le film du même nom. Y a-t-il un lien ?
Non, il n'y a pas de lien, à part le mot en lui-même. Je dois admettre que je connais beaucoup de gens qui vont penser au film et à la base, je pensais que ça serait une mauvaise chose vu qu'on ne peut pas relier le morceau au film. Je pense que c'était un film cool donc ce n'est pas grave si les gens font le lien. “Suckerpunch” était un mot très cool pour le refrain, donc je me suis dit que ça fonctionnerait très bien en tant que titre.
- Est-ce que les nouveaux morceaux seront sur le nouvel album ?
Oui, je pense, à moins que nous écrivions un paquet d'autres morceaux que nous aimons plus, mais je pense que ceux-ci appartiennent au nouvel album.

- En parlant de films, est-ce que tu aimerais que vos morceaux apparaissent sur une bande originale de film ?
Oui, définitivement! A vrai dire, nous avons récemment travaillé avec un scénariste de Los Angeles, donc ça pourrait même arriver dans un futur proche! J'aime toutes les formes d'art: j'aime la musique, j'adore les films, j'adore les arts visuels, et je pense que quand les arts se rencontrent, ça peut donner quelque chose de beau.
- Ou même composer la totalité d'une bande originale de film, comme Epica l'a fait il y a quelques années ?
Ce serait en effet très intéressant! J'ai fait quelque chose s'en approchant, il y a quelques années, quand j'ai été impliquée dans un projet de série télé néerlandaise appelée “Queer Amsterdam” pour la musique. Ils avaient réalisé un pilote pour le premier épisode de la série. Avec mon complice, nous avons fait la musique. J'ai acquis un peu d'expérience dans l'écriture de chansons où la chanson en elle-même n'est pas le sujet principal, où les images viennent d'abord, puis la musique, et les deux travaillent l'une pour l'autre. C'était une expérience vraiment cool, j'ai énormément appris et aussi... En tant que vocaliste, j'ai cette approche d'écriture du point de vue de la mélodie vocale principale. Habituellement, quand j'écris une chanson, je commence avec la mélodie et les paroles, et ensuite j'écris les partitions, avant de demander à quelqu'un qui sait les jouer! Mais là, j'ai eu cette approche très différente parce que je composais pour des scènes complètes, avec les dialogues. C'était très intéressant, et je suis vraiment fière de ce que nous avons fait. C'était une direction musicale différente, avec un côté électro beaucoup plus poussé, ce n'était pas du tout métal, pour être honnête. C'était un joli projet, avec des gens charmants. Je pense que l'intégralité de la communauté “Queer”(gay) d'Amsterdam était présente lors de l'avant-première dans le plus gros cinéma d'Amsterdam!
- Ma complice (ma chérie, à mes côtés, en grande fan qu'elle est) vient de me suggérer une question: tu aimerais composer pour quel genre de film ?
J'aimerais que ce soit un film plutôt noir, avec de l'orchestre... peut-être un film d'horreur.

- Pourquoi avez-vous choisi de réenregistrer « Don't Let Go » ? N'étiez-vous pas satisfaits de la version originale ?
Non parce que c'était un bonus, nous n'avions même pas enregistré la batterie correctement, tout était programmé. Nous l'avons jouée en concert, et nous l'avons tellement aimée que nous avons regretté de ne pas l'avoir enregistrée convenablement, donc nous l'avons fait!

- Cette nouvelle version est plus lourde, est-ce que vous visez un son plus violent ?
Toujours! A chaque fois que nous composons du neuf, nous sommes du genre “Plus dur! Plus fort! Plus gros!” Ça ne veut pas dire que nous écarterions un titre plus “pop” qui serait entraînant. Mais en ce qui concerne la production, nous visons quelque chose de heavy.

- Sur The Human Contradiction, il y avait, à mon avis, un travail très important sur le chant en général (guests, diverses couches, choeurs...). “Suckerpunch” semble continuer dans cette direction (tu sembles pousser la voix à la fin du morceau), es-tu d'accord ?
Oui! Le refrain n'a été finalisé que la veille de l'enregistrement, donc je ne l'avais jamais chantée jusqu'à ce point-là, je poussais encore pas mal. Maintenant, je peux la chanter bien plus facilement. Mais, quand j'écoute le morceau, je l'aime bien, tu peux entendre que je pousse vraiment la voix, ça amène une forme d'intensité que j'apprécie. Je dois dire que même si tu peux entendre que je pousse la voix à la fin, je ne suis pas de celles qui cherchent ce genre d'effets. La seule raison pour laquelle je travaille de nouvelles techniques ou pour laquelle je m'entraîne, ce n'est pas pour me la raconter. Je regarde plutôt les histoires que je veux raconter, quel est le contexte du morceau, mais je ne vais pas chercher n'importe quel moyen de montrer si je peux atteindre les notes hautes ou basses, je pense toujours que, quoi que je fasse, ça doit toujours convenir à l'histoire que j'ai à raconter. Ça fonctionne pour moi.

- Je parie que je ne suis pas le premier à te demander: est-ce que Marco Hietala sera sur le nouvel album ?
Tu es le premier à me demander! Bon, à vrai dire, je n'ai pas donné beaucoup d'interviews jusqu'à présent mais... je ne veux pas répondre. Le truc, c'est qu'à l'heure d'aujourd'hui, nous n'avons demandé à aucun guest de participer à l'album. Pour le moment, en toute honnêteté, je ne sais pas. Mais si je le savais, il est fort probable que je ne te dirai rien parce que c'est trop tôt. Tout ceci reste un mystère...

- As-tu, cette fois-ci, fais les growls toi-même, maintenant que tu as montré à la face du monde que tu en étais capable ?
En fait, oui, j'en ai fait! La semaine dernière, j'ai effectué quelques enregistrements. Rien de bien voyant, je ne sais pas si nous allons les garder ou si nous demanderons à quelqu'un qui fait ça depuis plus longtemps que moi, et peut-être un peu mieux. En ce qui me concerne, je suis très heureuse de la manière dont je m'en suis sortie. Nous pourrions demander à quelqu'un qui fait ça mieux que moi, mais je pense que je fais des progrès. Je me suis beaucoup amusée à faire ça, j'ai même remarqué que ça m'aidait à améliorer ma technique en chant clair, ça rend certaines notes aigües plus faciles à atteindre, surtout les notes très fortes et aigües. C'est plus facile quand tu y mets de la distorsion. Avant, je n'aimais pas trop ça, parce que ça fait des bruits plus agressifs, j'avais laissé ça de côté mais c'est très marrant!

- Qu'est-ce que Merel Bechtold, votre nouvelle guitariste, a apporté au groupe? Qu'est-ce que ça fait de ne plus être la seule femme dans le tourbus ?
C'est génial! J'ai vraiment l'habitude d'être entourée uniquement de gars, et ce n'est pas que ça me gêne, nous avons des gars super. Ce n'est pas que la présence d'une femme me manquerait s'il n'y en avait pas, c'est que... avoir une autre femme avec nous... Nous avons eu des femmes dans le bus: des membres de l'équipe, les filles qui s'occupent du merchandising, ou alors il y a une femme par-ci par-là quand nous sommes en tournée avec d'autres groupes. J'aime ça, juste parce qu'il y a “ces moments-là” qui tombent à chaque tournée, ou alors on peut se prêter du maquillage quand on oublie le sien. C'est très pratique pour ce genre de choses. Mais ce qui est le plus important pour moi, c'est l'alchimie dans le groupe. Nous passons tellement de temps ensemble sur une tournée que c'est un aspect très très important. Merel rentre très bien dans cette alchimie, c'est vraiment chouette de l'avoir avec nous. Ça ouvre beaucoup de portes pour nous quand nous jouons sur scène. Nous avions certains morceaux que nous ne jouions jamais sur scène parce qu'elles ne sonneraient pas bien avec une seule guitare alors qu'il y en avait plusieurs sur la version studio. Ce n'est pas un secret que de dire que des parties orchestrales sont sur bande. Mais il y avait des morceaux que nous ne jouions pas, parce que ça ne sonnait pas bien avec une seule guitare, et maintenant, nous pouvons! Donc nous savons déjà que nous jouerons beaucoup de titres que nous n'avons pas joués depuis longtemps, ou même jamais avec un seul guitariste.
J'imagine que ça doit être dur d'entrer dans une équipe où certains membres travaillent ensemble depuis plus de dix ans, avec sa propre organisation dans la composition des chansons. Tout le monde participe à sa manière, et il y aura la contribution de Merel, donc je suis très optimiste: elle fera entendre son avis!

- Est-ce que vous allez sortir un DVD “complet” dans un futur proche? Nombreux, comme moi, sont ceux qui pensaient que le concert spécial “My Masquerade” serait sorti en DVD...
Nous n'avions jamais dit que nous le ferions, si? Ah, c'était ton avis. Nous le ferons, dans un futur proche, mais peut-être pas aussi proche que tu peux le penser, pas pour le concert spécial “Suckerpunch”, par exemple, même si nous filmons toujours quelques chansons. Par exemple, sur notre album spécial Interlude, nous avions des morceaux du Metal Female Voices Fest. Nous savons que beaucoup de monde est intéressé par un concert complet en DVD. Même si ce n'est pas notre priorité, et je pense que je ne suis pas la seule dans le groupe à partager cette opinion: nous pensons que nous avons plus de crédit à écrire de nouvelles choses plutôt que de sortir un DVD avec de la musique que nous avions déjà écrite. Mais je pense que ce serait un projet sympa et fun, et je sais que vous êtes nombreux à l'attendre. Donc ça arrivera, un jour.

- Merci beaucoup pour le temps passé avec nous, c'était un plaisir, et nous espérons te revoir dans le Sud-Ouest dès que possible!
Nous y veillerons, merci beaucoup et bonne soirée!