The Nature of Time

    note   14/20

      line-up
    * Michele Luppi - chant
    * Aldo Lonobile - guitare
    * Andrea Buratto - basse
    * Gabriele Ciaccia - claviers
    * Marco Lazzarini - batterie

      tracklist
    01. Intermission [instru]
    02. The Calling
    03. Love
    04. Courage
    05. Kindness
    06. Honesty
    07. Faith
    08. Reliance
    09. Commitment [instru]
    10. The Awakening
    11. The New Beginning

"The Nature of Time"

Sorti le 2 Juin 2017 chez Frontiers Music

Site Officiel: www.secretsphere.org
Facebook: www.facebook.com/secretsphere


      Tiens, Secret Sphere a atterri chez Frontiers Music? Cela aurait-il à voir avec leur actuelle orientation musicale? On tapait effectivement pas mal dans la légèreté avec A Portrait Of A Dying Heart il y a quatre ans, faisant progressivement basculer le heavy metal symphonique des italiens vers son proche cousin l'AOR tout en gardant le regard rivé sur son passé. Après tout, leur frontman depuis 2012 n'a-il pas exercé ses talents de claviériste et de choriste au sein de Whitesnake à une époque? Mais n'exagérons rien! Nous sommes encore loin de sombrer corps et âme dans le mielleux le plus écoeurant, l'âme de heavy metalleux du combo raisonnant encore fortement dans leurs compositions comme nous allons pouvoir le voir au travers de ce huitième opus.

      On va commencer de la manière la plus classique qui soit par une petite plage instrumentale de moins de deux minutes avant d'entrer dans le vif du sujet avec "The Calling". On ne démarre pas sur les chapeaux de roue, mais de là à s'imaginer les musiciens planant les yeux fermés, il y a encore un monde. Si les amateurs du heavy speed des débuts souhaitent se faire immédiatement plaisir, qu'ils se passent d'emblée "Courage" ou la grosse pièce de 8 minutes qu’est "The Awakening" pour comprendre que les roulements de grosse caisse n'ont pas disparu, comme le montre avec joie le nouveau batteur Marco Lazzarini fraîchement débarqué [mais déjà présent pour le réenregistrement de A Time Never Come et le One Night in Tokyo de 2016] à qui nous souhaitons officiellement la bienvenue. Certes, ce coup de boost fortement apprécié se voit pas mal atténué par le titre suivant, "Kindness", donnant du coup dans la ballade la plus hard rock mélodique qui soit (tout comme le final "The New Beginning") mais ça ne veut encore rien dire! N'oublions pas les efforts fournis par Michele Luppi qui de sa voix juste et puissante donne le change sans problème, là où les guitares relativement atténuées dans le mixage nous feraient presque douter des origines heavy du combo. Lorsqu'elles jouissent d'un meilleur appui sur leurs palm mutes (et d'un chant hargneux) comme dans "Honesty" ou d'une basse rebondissante comme sur "Faith", on se dit que tout est encore possible. Mieux: les riffs thrashy de "Reliance" guidant la fin de ce disque comme une lente mais certaine évolution vers un final explosif. Bon OK, "The New Beginning" n'est pas vraiment ce que j'attendais dans ce sens, mais il n'en demeure pas moins un morceau heavy sympathique qui clotûre convenablement un album entre deux genres.

      La petite équipe de Secret Sphere avait parfaitement su rebondir après le départ de son chanteur emblématique, et continue de le faire naturellement au fur et à mesure des remplacements de musicien sans que cela n'entache la qualité de leurs compositions. Les anciens comme moi plutôt friands de chevauchés fantastiques à toute vitesse regretteront certainement le manque de morceaux vraiment nerveux et dynamiques bien qu'il en reste encore un certain nombre; cela ne voudra pas dire qu'on se fait chier en écoutant un album du combo d'Alexandrie, loin de là! Il était aussi peut-être temps pour eux d'essayer de nouvelles choses après vingt ans et sept albums à voguer dans les mers surchargées du heavy symphonique rital, ces influences empruntées au hard rock mélodique étant un bon moyen de mettre un peu d'eau dans leur vin sans se renier totalement. Je pense donc que c'est plutôt convaincant. Pas incroyable, mais convaincant.

link site