Angels of Mercy

    note   13/20

      line-up
    * Ralf Scheepers - Chant
    * Mat Sinner - Basse/Chant
    * Alexander Beyrodt - Guitare
    * Tom Naumann - Guitare
    * Randy Black - Batterie

      tracklist
    01. Countdown to Insanity [instru.]
    02. Final Embrace
    03. In Metal We Trust
    04. Angel In Black
    05. Rulebreaker
    06. Sign of Fear
    07. Seven Seals
    08. Let There Be Drums [solo batterie]
    09. Angels of Mercy
    10. The End Is Near
    11. Rollercoaster
    12. The Sky Is Burning
    13. Nuclear Fire
    14. When Death Comes Knocking
    15. Metal Is Forever
    16. Fighting The Darkness
    17. Running in the Dust

        Bonus DVD:
    - Docu. Backstages [20'26]
    - Videoclips: The End is Near, Angels of
      Mercy, When Death Comes Knocking,
      King for a Day, Strike, Chainbreaker (live)

"Angels of Mercy - Live in Germany"

Sorti le 2 Juin 2017 chez Frontiers Music

Site Officiel: www.primalfear.de
Facebook: www.facebook.com/PrimalFearOfficial


      Et de trois pour Primal Fear! C'est le nombre de DVDs live que leur discographie propose, pas si impressionnant que ça pour un groupe qui célèbre cette année ses 20 ans d'existence. D'autant plus qu'il leur en a fallu treize pour le premier 16.6 All over the World. Sept de plus et une tournée pour promouvoir Rulebreaker seront nécessaires à l’avènement d’un successeur, ce qui classe les allemands dans la catégorie de ceux qui préfèrent de loin s'enfermer dans un studio pour alimenter votre platine plutôt que de se donner en spectacle sur scène par le biais de votre télé, malgré les nombreuses représentations qu'ils donnent chaque année.
      C'est donc un concert complet à domicile que contiendra ce DVD, capté au LKA-Longhorn de Stuttgart le 18 Février durant le Rulebreaker World Tour 2016. Le plus amusant, c'est que la version DVD se présente plus comme un bonus de l'édition CD, tandis que le Blu-Ray se retrouve seul disque dans son package (c'est pourquoi j'ai choisi cette version double au final). Plutôt le début d'une longue tournée comptant vingt-et-une dates en Europe pour commencer, puis vingt-six dates en Amérique du Nord, pour se prolonger d’une poignée de dates en Asie avant de revenir en Europe, puis en Amérique du Sud, etc. Étant donné qu'ils auront fait une dizaine de concerts avant la présente, ils devraient être bien rôdés!

      Je vous passe les détails sur les bonus: les clips non présents sur le précédent DVD pour la collection, et un petit docu classique sur les impressions des membres du combo et du staff durant leur tournée, vous connaissez la musique. Allez hop, le show!
      La netteté de l'image n'a pas trop à rougir d'une qualité Blu-Ray potentielle sur les plans fixes, en dépit de quelques flous dans les travelling. Ce qui rougit énormément en revanche, ce sont ces lumières dans les couleurs primaires flashy au possible, faisant paraître l'image assez cartoonesque! Comme souvent, le rendu sonore manque cruellement de grain (lissage post prod dommageable à mon sens) et de retour public (en dehors des interludes bien sûr) mais on s'aperçoit aussi que les retouches ont dû être peu nombreuses grâce aux quelques couacs conservés en l'état. Et ça, on apprécie! Voilà pour l'aspect purement technique.
      La performance, c'est du grand Primal Fear fidèle à sa réputation, en particulier ce diable de Ralf Scheepers qui s'est laissé pousser la barbe pour l'occasion. Sa joie, sa gestuelle et ses appels du regard sont toujours aussi communicatifs, en plus de ses poses façon Musclor qui mettent en valeur les résultats de son bodybuilding. Vocalement, le chanteur se lâche sans tenir compte des risques inévitables de fausses notes, présentes mais loin d'être perturbantes. Le naturel dans la prestation, on apprécie tout autant dans le heavy! Même Mat parvient à tenir son rôle de choriste, ce dont je doutais vu les limites de ses capacités aperçues avec Sinner. Bref, tout le monde tient la forme, la paire de guitariste se fend d'un petit duel de solo en introduction de "The Sky Is Burning", près de 4 minutes de solo pour le batteur, le cultissime "Metal Is Forever" à la hauteur des espérances: le soleil brille au pays du heavy metal teuton!

      Ne nous emportons pas pour autant! Si ce live est effectivement une réussite proportionnellement à ce que Primal Fear nous balance depuis le début de sa carrière, il reflète en fait exactement l'image de ce que Primal Fear représente: un bon groupe de heavy metal traditionnel, musclé (comme son frontman), efficace sur les planches, mais pas révolutionnaire pour un sou. Si l'idée était de faire honneur à cette image, le succès est total. Cependant, ce live n'ira pas concurrencer d'autres produits du même genre édités par des formations un peu plus aventureuses, avec une personnalité plus facile à distinguer de la masse. Vu qu'à priori il y a très peu de chance que l'objectif de Primal Fear soit de faire oublier tous les confrères du heavy avec ce live, on peut alors dire que le pari de base est gagné.

link site