Burial Ground

    note   17,5/20

      line-up
    * Chant/Guitares : Stéphane Buriez
    * Guitares : Drakhian
    * Basse : Alexandre Lenormand
    * Batterie : Hervé Coquerel

      tracklist
    01. A Bloody Oath
    02. Darkness Will Abide
    03. Ascending Straight in Circles
    04. Soothing Torments
    05. From Dried Bones
    06. The Void
    07. Abstract God
    08. I Reach the Sun
    09. The Path

"Burial Ground"

Sorti le 5 Mai 2014 chez Listenable Records

Site Officiel: www.loudblast.org
Facebook: www.facebook.com/Loudblast.official


      Tout le monde dans la sphère metal française a entendu parler de Loudblast. Qu'ils apprécient ou non, c'est une autre histoire, mais ils savent tous de quoi il s'agit. Il s'agit de death metal avec quelques relents de thrash, distillé depuis 30 ans (si on met de coté une cessation d'activité entre 1999 et 2002) à travers six albums, le dernier Frozen Moments Between Life and Death remontant à 3 ans de cela. L'histoire du groupe n'est pas une ligne droite, elle est parsemée de bosses et de virages donc le split de 3 ans a été le coup le plus dur. Mais ça ne les a pas empêchés de se retrouver après une tournée hommage à Death pour remettre le couvert, et de balancer Planet Pandemonium deux ans après. Les fans ont suivi, ce qui leur a permis de pondre ce septième opus après un changement de label.

      Nous sommes dans du death metal relativement classique, facilement associable à l'époque qui l'a vu naitre: les années 80, du old school en somme. On sent l'admiration que peut porter la formation hexagonale à Obituary ("A Bloody Oath") et consorts dans la rythmique assez lourde et les riffs reconnaissables. La voix bien grasse de Stéphane lui permet quelques modulations dans les graves, entre gutturales bien profondes et growl plus en surface, voire même de légères fuites mélodiques sur 2-3 lignes de chant ("Ascending Straight in Circles", "I Reach the Sun"). On peut dire qu'il n'a rien perdu de son agressivité malgré les années! Drakhian continue à apporter sa touche de fraicheur par ses soli plutôt orientés death technique qui collent bien à leur style, alors que la section rythmique alterne les plans rapides et les ralentissements, section limite progressive mais laissant le temps à l'auditeur de profiter de chaque passage. "Darkness Will Abide" est un bon exemple de cet esprit entre deux époques, montrant que Loudblast évolue sans se renier (le brutal revirement qui coupe "The Void" en deux en est un autre).
      Ce qui ressort de l'ensemble est sa cohérence et son homogénéité, parvenant à nous garder dans une atmosphère bien établie sans lassitude, et ce grâce à un accent particulier choisi titre par titre. Si "Ascending Straight in Circles" souligne le coté speed metal avec son blast et sa double pédale plus fournie, "Soothing Torments" puis "From Dried Bones" arrivent juste derrière pour freiner des quatre fers niveau tempo et appesantir l'ambiance. C'est ainsi le long des neuf pistes qui soudent cet opus, écartant fautes de goût ou démonstrations gratuites de l'équation pour aller à l'essentiel. Je ne vois pas vraiment ce que je pourrais dire de négatif au sujet d'une septième livraison faisant tout à fait honneur à leur glorieuse discographie.

      Loudblast est toujours l'entité death culte en France qu'elle était dans le passé avant sa séparation (et sa reformation). Si Planet Pandemonium dénotait un redémarrage assez difficile, Frozen Moments Between Life and Death nous avait rassuré par son efficacité et un respect des traditions sur lequel les amateurs de vieux death ne cracheront pas. Sans complètement se renouveler, Loudblast avance à son rythme, pas pressé de nous envahir de sorties annuelles comme d'autres en font facilement l'erreur de nos jours. Ils préfèrent miser sur la qualité et l'authenticité, ce qui nous va très bien.

link site